#OSONSDECRYPTER N°3 : URBANISME

Les travaux, les grues et les immeubles dans la ville, ça s’arrête quand ?

Cet article a l’avantage de soulever une question pertinente. Mais étudions ensemble la réponse donnée par Jean-Marc Defrémont et son équipe.

 

Dès le premier paragraphe, notre nouveau maire se dédouane des constructions votées sur le mandat précédent. Il était alors élu d’opposition et avait pourtant approuvé le PLU de l’époque… Mais passons ce détail.

Nous apprenons ensuite que son équipe souhaite « mettre un frein aux nouveaux programmes », mais tout de même « rattraper notre retard en matière de logement social ». Ambigüe.

Actuellement, nous sommes aux alentours de 16,5% de logements sociaux. La ville dispose très exactement de 2 668 logements sociaux (chiffre au 01/01/2020). Jean-Marc Defrémont prévoit ainsi de construire suffisamment de logements sociaux pour atteindre le seuil de 25% imposé par la loi SRU. Tout cela respecte la loi, mais il est malhonnête d’annoncer un freinage, qui sera en réalité une continuité.

 

Dernier point important de cet article : « nous allons engager en 2021 une modification du PLU pour réduire la hauteur des prochains bâtiments ». Les logements seront donc moins hauts, mais ils seront plus larges et plus rependus dans la commune. La révision du PLU permettra surtout à la municipalité d’ajouter de nouvelles zones de constructions sur la commune. Nous devrons tous ensemble être extrêmement vigilants sur ce point.

 

Enfin, rappelons tout de même que malgré tout, ce sera le Grand orly Seine Bièvre (GOSB) qui aura le dernier mot. Cette compétence ayant été transmise lors du dernier mandat.