Les effectifs de police municipale à Savigny-sur-Orge sont-ils suffisants comme le déclare Jean-Marc Defremont ?

Pour répondre à cette question, nous étudierons la moyenne du nombre d’agents présents sur les villes d’Essonne, disponible en libre accès sur le site du ministère de l’intérieur :

https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/police-municipale-effectifs-par-commune/

La ville de Savigny-sur-Orge, dispose ainsi de 8 agents de police municipale et 4 ASVP pour près de 38 000 habitants. Cela représente donc une moyenne de 2,1 agents pour 10 000 habitants.

Alors, Savigny-sur-Orge bon ou mauvais élève en Essonne ?

Commençons par regarder les deux extrêmes.

#TOP : Evry-Courcouronnes, la commune créée d’une fusion en 2019 et dirigée par l’ancien LR Stéphane Baudet compte 77 agents de police municipale et 30 ASVP pour 71 000 habitants. Soit 10,8 agents de police pour 10 000 habitants.

#FLOP : Morsang-sur-Orge, l’ancien bastion communiste repris en juin 2020 par Marianne Duranton, ne dispose pas de police municipale pour plus de 20 000 habitants.

En 2018, la moyenne nationale se portait à 4,5 agents de police municipale pour 10 000 habitants.

Qu’est-ce qui explique la concentration des violences à Savigny-sur-Orge ? Comment sont gérées les communes voisines ?

1- Paray-Vieille-Poste : 7500 habitants, 9 agents de police, soit 12 agents pour 10 000 habitants.
2- Longjumeau : 22 000 habitants, 15 agents de police, soit 6,8 agents pour 10 000 habitants.
3- Juvisy-sur-Orge : 17 000 habitants, 10 agents de police, soit 5,9 agents pour 10 000 habitants.
4- Athis-Mons : 34 724 habitants, 13 agents de police, soit 3,4 agents pour 10 000 habitants.
5- Viry-Châtillon : 31 222 habitants, 10 agents de police, soit 3,2 agents pour 10 000 habitants.
6- Savigny-sur-Orge : 38 000 habitants, 8 agents de police, soit 2,1 agents pour 10 000 habitants
7- Morangis : 13 000 habitants, 2 agents de police, soit 1,5 agents pour 10 000 habitants.

Avec une gare très fréquentée et deux lycées accueillants chaque jour plusieurs milliers d’élèves, la ville de Savigny-sur-Orge, 4ème ville la plus peuplée d’Essonne est donc bien la zone la moins protégée des environs.

En matière de sécurité, la présence policière entraine la dissuasion, la délinquance ne faisant pas le tri entre police nationale et municipale.
L’augmentation des effectifs était un de nos engagements de campagne. Aujourd’hui, cette mesure est devenue impérative.

Nous demanderons une nouvelle fois au prochain conseil municipal de porter nos effectifs à un niveau raisonnable qui permettra à notre ville de répondre fermement à ce climat d’insécurité et d’éviter que le quartier gare de Savigny-sur-Orge ne devienne une zone de non droit.
Le constat est donc clair, maintenant, place aux actions.

Osons Savigny avec Alexis IZARD